Ligne de conduite d’élevage

Mon  élevage est et restera un élevage familial à petite échelle. Mon objectif n’est pas d’en vivre mais de réussir à produire des chiots de qualité qui respecteront 3 points importants à mes yeux : beauté, comportement et santé.

Pour cela, je me conformerai aux directives du SLK (Swedish Lapphund klubben), seul véritable référence en matière de Lapphund Suédois.

La beauté: Inouke et mes futurs Lapphunds sont sortis en exposition, non pas qu’ils aiment vraiment ça mais cela me permet de me confronter à l’avis et les conseils des juges afin de me rapprocher au plus près du standard. Les échanges avec d’autres éleveurs de Lapphunds sont également indispensables pour aller dans la bonne direction.

Le comportement: le lapphund est à l’origine un chien de travail même si de nos jours, il est davantage considéré comme chien de compagnie. Il est sociable et équilibré. Il doit continuer à l’être. Les chiens destinés à la reproduction devront passer le test de caractère qui a lieu à la Nationale d’Elevage organisée par le club de race, le CFCNSJ.

La santé: 

Les Lapphunds destinés à l’élevage sont radiographiés afin de dépister une éventuelle dysplasie de la hanche ( malformation de l’articulation coxofémorale).

  • les sujets qui ont obtenu A (normal) et B (sensiblement normal ) seront reproduits sans contraintes.
  • les sujets qui ont obtenu C ( léger) seront reproduits uniquement avec des sujets ayant obtenu A.
  • les sujets qui ont obtenu D (moyenne) et E (sévère) seront exclus de la reproduction.

Les reproducteurs ainsi que les chiots sont testés (test ADN) afin de dépister les tares oculaires comme l’Atrophie Progressive de la Rétine (APR). Cette maladie héréditaire provoque une perte de vue progressive puis une cécité totale et ce, de façon précoce.

  • les sujets qui ont obtenu A (sains) seront reproduits librement.
  • les sujets qui ont obtenu B (porteurs sains) seront reproduits uniquement avec des sujets ayant obtenu A, ainsi les chiots ne seront pas atteints de la maladie.
  • les sujets qui ont obtenus C (porteurs non sains) seront exclus de la reproduction.

Enfin, le choix des mariages dépendra essentiellement du taux de consanguinité entre les 2 parents. Le Chien Suédois de Laponie est une race à faible effectif, il est donc important pour la pérennité de la race que le taux de consanguinité ne dépasse pas 6,25%, l’idée étant de se rapprocher le plus possible de 0.

 

 

Publicités